page contents

Faut-il avoir un permis pour philosopher ?

(Nous dit Jules Verne)

Nous ne  le pensons pas !

Après avoir participé et animé des cafés traditionnels, avoir fréquenté les premiers café philosophiques de Feu Mr Jan Maresjkonous avons eu envie de nous distancer et de nous distinguer par une approche différente de la philosophie.

Les rencontres ont lieu tous les deuxièmes mardis de chaque mois

à l’exception de juillet, août et décembre

Rue des Savoises 15
Salle du Monde Diplomatique
De 18h30 à 20h15 (20h30 selon les besoins)

méthodologie

Méthodologie et pratique

Pour nous, la philosophie peut et doit être partout, dans tous les secteurs à condition de poser la problématique qui les secoue.

Nos sujets sont toujours présentés sous forme interrogative.

 

L’intervenant a une demi-heure pour poser le problème de manière à laisser aux participants le temps de poser des questions ou de commenter les propos échangés.

Un passeur de parole gère les échanges de manière à ce que chacun puisse s’exprimer sans être frustré, mais aussi sans monopoliser le temps de parole.

Cette fête de l’esprit critique dans des approches diversifiées permet,  nous le pensons, d’encourager chacun à poursuivre ses propres investigations et garder son esprit d’éveil dans tous les domaines.

Mais vous pouvez aussi « spéculer » en suivant notre blog. Un blog est fait aussi pour relater.

Relater ce qui s’est passé, mais aussi ce qui va advenir. Ici ce sera la synthèse des mots échangés lors de nos cafés Philo laboratoire d’Idées ; c’est la réflexion sur le sens et la valeur du débat tenu  sur le thème de la soirée.

Notre blog, c’est la parole restituée et la parole, c’est comme le disait Brice Parain, philosophe du langage :
«  Il y a le pouvoir des mots … on ne se débarrasse pas du langage, car le raisonnement progresse … jusqu’au bout de la pensée ». 

 La pensée court, le fil rouge se déroule tout au long du mois, du sujet philosophique en passant par la problématique d’une profession ou d’un article du «  Monde Diplomatique », ainsi que d’autres journaux sur la société, l’économie, la politique, les arts.

Bonne lecture.

Nos cogitations successives des mardis alimenteront ce blog.

Notre prochaine rencontre :

Jour(s)

:

Heure(s)

:

Minute(s)

:

Seconde(s)

Video

Denis Gardon Animateur

Plasticien, écrivain et auteur dramatique

né en 1942 à Genève
1968-1987: diverses expositions individuelles ou collectives : Rotterdam, Liège, Bruxelles, Lausanne, Lucerne, Genève, Copenhague, Amsterdam, Orbe.
1987-1999: Abandonne peinture – remise en question – se consacre à l’écriture théâtrale et de romans – mise en scène.
2000: Reprise activité picturale, nouvelle approche plastique

Inscription

Inscrivez-vous, nous vous enverrons le programme de nos rencontres ainsi que d’autres informations

10 + 5 =

Message de l’animateur du Café Diplomatique

« Tout ce qui dure est soumis à un principe d’intermittence : une dialectique des interruptions et des reprises des commencements et surtout des recommencements » Elie During (auteur de La métaphysique) Or, le Café Diplomatique a été confronté à cette mouvance. Tout...

lire plus

Analyse du 11 avril 2023

Le livre du mois : Le Renard d'en haut et le Renard d'en bas de José Maria Arguedas, auteur péruvien, ouvrage sorti aux Éditions Grevis, (Petite maison associative basée à Caen) ouvrage préfacé par Jean-Marie Gustave Le Clézio. C'est un livre qui s'inscrit dans la...

lire plus

Analyse du 14 mars 2023

Visages connus et reconnus Soyez les bienvenus     Tout d'abord, traditionnellement j’évoque « Le livre du Mois » : Le titre Stern 111 de Lutz Seiler, auteur allemand. Éditions Verdier Une évocation de la vie de ceux qui ont fui une Allemagne pour retrouver une autre...

lire plus

Savez-vous que…

L'invité du moisSavez-vous que... (l'Onésien) Après l’accueil que notre Newsletter a accordé aux articles de Monsieur René Longet (quatre enjeux, quatre idées force) et Christian Starkenmann (Les accords olfactifs pour un monde meilleur), nous accueillons comme...

lire plus

La véritable affaire du philosophe, ce n’est pas de changer le monde, c’est de le comprendre.

Bertrand Russell
Ma conception du monde, éd. Gallimard
google-site-verification=yFFjd3cEZI4hwq4ISyb9lJeGNhLezX0OfNZ9nKB-E_s